Qui sont tes concurrents en SEO ?

Ce que tu lis ici est un extrait d’une édition passée de ma newsletter. C’est donc normal qu’elle ne soit pas construite tout à fait comme un article de blog classique !

Mais comme je donne plein d’astuces utiles, autant te les partager, non ?

Si tu veux, tu peux t’inscrire juste ici pour ne pas rater les éditions futures.👇

Le SEO, c’est une compétition entre toi et les autres !

Et pour savoir si tu joues dans la ligne départementale ou en coupe du monde, tu dois étudier ta concurrence.

Tes concurrents dans la vie ne seront pas nécessairement tes concurrents SEO, et inversement.

Ici on va vraiment cibler ceux qui s’attaquent aux mêmes mots-clés que toi. Et on va les diviser en deux catégories :

  • les concurrents directs : ils veulent se positionner sur les mêmes expressions que toi et ont une offre identique ou similaire à la tienne
  • les concurrents indirects : ils utilisent aussi tes mots-clés, mais ne vendent pas la même chose que toi.

Tu vas te différencier de la concurrence indirecte avec l’intention de recherche. Par exemple, une librairie et une bibliothèque peuvent toutes les deux parler des mêmes livres, mais pas aux mêmes personnes.

Idem avec une marque de soins pour cheveux et un coiffeur.

Alors comment faire pour trouver tes concurrents SEO ?

Rendez-vous sur Google, en navigation privée !

Tape tes mots-clés et regarde qui sont les premiers résultats.

Ça peut être des leaders du secteur, mais aussi des entreprises sur des business annexes, des blogs, des médias, des comparateurs…

Attention à ne pas choisir de mots-clés trop généralistes, sinon tu vas te retrouver uniquement avec des sites de grandes marques ou des énormes e-commerces.

Par exemple, en tapant « chaussures », tu vas avoir Zalando, Amazon etc. Alors que si tu cherches « chaussure de trail » ça sera déjà beaucoup plus ciblé.

Donc réfléchis bien aux mots-clés que tu veux positionner. Si tu ne sais pas comment faire, on en parle dans cette édition de la newsletter.

Une fois que tu as ta liste, il faut la passer à la moulinette !

Tu vas pouvoir modifier ta sélection de mots-clés en fonction de ce que tu découvres chez les concurrents à l’étape suivante.

Analyse le contenu de ta concurrence SEO

Auditer ta concurrence, ça va te permettre de mesurer tes efforts et de déterminer les actions à prioriser (on-page ou off-page, technique, netlinking, etc.).

Et ça peut aussi te donner plein de bonnes idées pour ta propre stratégie !

On va donc regarder ce qu’ils ont mis en place et qui fonctionne, à commencer par les mots-clés ciblés.

Pour ça, tu peux utiliser un outil comme Semrush. Ça va te permettre d’avoir une vue d’ensemble des expressions qui fonctionnent bien pour tes concurrents, mais aussi du type de requêtes qui sont ciblées : est-ce que c’est des mots-clés génériques, d’expressions de marque (avec leur nom dedans), de la longue traîne (les mots-clés très précis), des articles informationnels ?

Semrush te permet aussi d’analyser les pages sur lesquelles se positionnent chaque mot-clé et le trafic qu’elles reçoivent. C’est intéressant pour toi parce que ça te donne une idée du contenu attendu, et ça vaut le coup de t’attaquer au mot-clé. Tu n’auras « qu’à » faire mieux !

Une fois que tu as identifié les mots-clés à fort potentiel chez tes concurrents qui sont aussi pertinents pour toi, rends-toi sur le site que tu veux dépasser.

Passe-le à la loupe :

  • Comment est construit le site ?
  • À quelle fréquence publient-ils ?
  • Est-ce que le contenu est de qualité ?
  • Quel type de titre fonctionne le mieux ?
  • Comment est pensé le maillage interne ?
  • Est-ce que le site obtient des rich snippets ?
  • Est-ce que l’expérience utilisateur est sympa ?
  • Quel est le type de contenu qui marche le mieux ?
  • Quelles sont les grandes catégories de contenu créé ?
  • Comment répondent-ils aux questions des utilisateurs ?
  • Quelles sont les typologies de pages (landing pages, catégorie, articles…) ?

Avec ça, tu as déjà une bonne idée d’à qui tu as à faire. Mais c’est pas fini !

Tu peux mener ta petite enquête (sur LinkedIn par exemple) pour voir s’ils ont un pôle content en interne. Ça te permet d’avoir un aperçu des investissements que sont prêts à faire tes concurrents, et donc de te positionner en fonction de ça. Regarde s’ils sont actifs sur les réseaux sociaux. Fouine un peu partout et ne t’arrête pas au site.

Analyse le profil des backlinks de tes concurrents

Les backlinks, ça compte beaucoup pour le référencement. Tu dois donc comprendre quelle stratégie ont mise en place tes concurrents.

Pour ça, tu peux regarder :

  • les ancres de liens utilisées,
  • la fréquence d’acquisition de liens,
  • les pages de destination des backlinks,
  • la qualité et la quantité de liens entrants,
  • le type de liens (articles invités, citations…)
  • les domaines référents, leurs thématiques et popularité.

Toutes ces infos vont encore une fois te permettre de te situer par rapport à la concurrence, mais aussi de trouver des idées de développement.

Si tu vois qu’un site obtient des backlinks d’un domaine qui est intéressant pour toi, étudie la façon dont il a pu avoir ce lien. Tu peux ensuite dupliquer sa stratégie !

On a parlé du contenu et du netlinking. Le troisième pilier du SEO, c’est la technique.

Perso, je ne regarde pas trop ce que font les autres là-dessus parce que je pars du principe qu’il faut optimiser la technique dans tous les cas ! Si tu as des liens cassés, des images qui ne s’affichent pas et un site lent, même si c’est aussi le cas de tes concurrents, c’est pas top ! Essaye donc de toujours avoir un site en bonne santé.

Voilà, normalement avec tout ça, tu es occupé jusqu’à la prochaine newsletter !

🗞️ Quelques articles intéressants en attendant la prochaine édition de la newsletter