Comment savoir si on fait du SEO pour rien ?

Ce que tu lis ici est un extrait d’une édition passée de ma newsletter. C’est donc normal qu’elle ne soit pas construite tout à fait comme un article de blog classique !

Mais comme je donne plein d’astuces utiles, autant te les partager, non ?

Si tu veux, tu peux t’inscrire juste ici pour ne pas rater les éditions futures.👇

Si tu lis cette douce newsletter, tu as probablement bien en tête que le SEO, c’est la vie. Contrairement au gras, qui est à manier avec parcimonie, pour le bien de tes artères, et de ton référencement !*

En SEO, on utilise le gras pour faire ressortir certains mots importants qui vont aider Google à comprendre le sujet de ton article. Si tu mets du gras partout, c’est pas agréable à lire, et Google ne comprend rien.

Fin de la parenthèse cholestérol, revenons-en à nos dromadaires !

Je disais donc, tu sais que le SEO est important. Mais sais-tu mesurer si tes efforts payent ?

Parce que c’est bien beau de publier tout un tas d’articles et de faire un site tout joli, ça ne te garantit pas la richesse ni la gloire.

Encore faut-il suivre quelques indicateurs pour t’assurer que ce que tu fais va dans le bon sens et sert tes objectifs.

Le SEO, ça peut prendre du temps donc c’est vraiment important de définir tes attentes pour t’assurer que tu ne fais pas tout ça dans le vent.

Il y a pleeeiiinn de KPI différents (key performance indicator dans la langue de Beyoncé, indicateur clé de performance dans celle de Patrick Sébastien). Ça va dépendre de ton objectif, du type de site que tu as, etc.

Mais voici ceux qui sont incontournables selon moi 👇

Les KPI du SEO

Tu peux surveiller (presque) toutes ces métriques avec deux outils gratuits de Google : Google Analitics et Google Search Console.

Google Analytics te permet de mesurer le volume, la qualité et la conversion de ton trafic organique. Avec la Search Console, tu peux connaître les mots-clés, les pages et les positions qui génèrent ce trafic.

Le ROI

S’il n’y avait qu’un indicateur à suivre, ça serait celui-là ! Personne ne fait du SEO par pur plaisir le dimanche matin au petit-déj sans rien attendre en retour (non, même pas moi !). Il y a toujours un objectif derrière : visibilité, conversions…

Le retour sur investissement de ton SEO chapeaute tous les autres indicateurs : c’est lui qui dit si oui ou non ta stratégie est rentable !

Il va comparer les revenus générés grâce au référencement naturel par rapport à son coût.

Pour que ça vaille la peine, il faut que les ressources en personnel et/ou prestations et le coût des outils et autres dépenses restent inférieurs aux revenus obtenus grâce aux conversions SEO.

Là où ça se complique, c’est qu’en fonction de tes objectifs, les conversions ne sont pas toujours des produits, mais ça peut être l’inscription à une newsletter par exemple.

Voilà un cas classique : ton site fait un CA de 100 000 euros. Tu mets en place une stratégie de référencement aux petits oignons qui te coûte 20 000 € et après ça, ton CA grimpe à 250 000 €.

Ton CA a donc augmenté de 150 000 €.

Petit moment mathématique pour calculer le ROI :

ROI = (Gain lié à l’investissement – Coût de l’investissement) / Coût de l’investissement X 100

Dans notre exemple, ROI = (150 000 – 20 000)/20 000 x 100 = 650 %

Dans ce cas, les efforts investis sont rentables !

Dans les faits, ça n’est pas toujours aussi facile à calculer parce que tu dois être capable d’isoler le CA qui vient du SEO et ce qui vient d’autres actions marketing.

C’est pour ça que c’est important d’avoir aussi des indicateurs plus précis et vraiment spécifiques.

Le taux de conversion

C’est le rapport entre le nombre total d’utilisateurs ayant effectué une action spécifique et ceux arrivant à partir des résultats naturels de Google (sans pub donc).

Par exemple, en e-commerce, le taux de conversion mesure la part d’internautes ayant passé une commande par rapport au nombre de visiteurs sur le site.

Sors ta calculette, ça se calcule comme ça :

Taux de conversion SEO = Nombre d’utilisateurs provenant des résultats naturels / Nombre d’utilisateurs ayant atteint un objectif × 100%

Un objectif, ça peut être une inscription, un achat, un téléchargement, un contact, etc., selon le type de site web et le secteur d’activité.

Tu peux trouver ces infos sur Google Analytics. Tu peux configurer des évènements qui correspondent à tes objectifs.

Le trafic organique

C’est le nombre de visiteurs qui arrivent sur ton site via les résultats de recherche non payants. Une augmentation du trafic organique indique généralement une amélioration de ton SEO.

Le classement des mots-clés

Ça, c’est les positions que tes mots-clés ciblés occupent dans les résultats de recherche. Si tes mots-clés sont bien classés, cela signifie que ton site est pertinent et utile pour ces termes de recherche.

Le taux de rebond

C’est le pourcentage de visiteurs qui quittent ton site après avoir consulté une seule page. Un taux de rebond élevé peut indiquer que les visiteurs ne trouvent pas ce qu’ils cherchent ou que l’expérience utilisateur n’est pas satisfaisante.

Le nombre de pages vues par session

Ici, on regarde le nombre moyen de pages consultées par les visiteurs lors d’une session. Un nombre élevé de pages vues par session signifie que les visiteurs sont engagés et intéressés par ton contenu.

La durée moyenne de la session

Quel est le temps moyen passé par les visiteurs sur ton site ? Une durée plus longue peut indiquer que ton contenu est engageant et pertinent pour les visiteurs.

Les liens entrants

C’est le nombre de liens d’autres sites qui pointent vers le tien, les fameux backlinks. Un grand nombre de liens entrants de haute qualité peut améliorer ton classement dans les moteurs de recherche. En plus ça montre que ton contenu est assez intéressant pour être partagé par d’autres.

Le taux de clics organique (CTR)

C’est le pourcentage de personnes qui cliquent sur ton site dans les résultats de recherche par rapport au nombre total de personnes qui voient ton site dans ces résultats.

Ça fait beaucoup de choses à surveiller, mais sans quelques métriques, tu ne sauras jamais si tu fais fausse route ! Certains indicateurs peuvent ne pas être pertinents pour toi donc, comme toujours en SEO, c’est au cas par cas. Ce que tu dois retenir, c’est de vérifier régulièrement que les critères qui sont importants pour toi vont dans le bon sens !