Le trafic en SEO est un mauvais indicateur

Ce que tu lis ici est un extrait d’une édition passée de ma newsletter. C’est donc normal qu’elle ne soit pas construite tout à fait comme un article de blog classique !

Mais comme je donne plein d’astuces utiles, autant te les partager, non ?

Si tu veux, tu peux t’inscrire juste ici pour ne pas rater les éditions futures.👇

Le SEO ça n’est pas que du trafic. C’est du trafic choisi.

Avoir de jolies courbes qui indiquent que tu as plein de visiteurs, ça fait plaisir à l’ego, mais ça ne remplit pas le frigo.

Ce que tu veux, c’est des visiteurs qui deviennent des clients. 

Parce que si tu lis ces lignes, c’est probablement que tu veux gagner de l’argent avec ton site, pas devenir une médiathèque où les gens viennent pour lire un moment puis repartent. 

Pour faire ça, on en revient encore et toujours aux mots-clés !

Pour que le SEO devienne ton meilleur vendeur, il faut bien connaître ton public cible et lui parler directement. Tu dois choisir des mots-clés adaptés à ton persona, à son degré de maturation, et à l’étape de son parcours d’achat (son buyer’s journey).

Je t’explique 👇

Le parcours d’achat, c’est quoi ?

Le parcours d’achat, c’est le chemin parcouru par ton prospect depuis la prise de conscience de son besoin jusqu’au moment où il prend la décision d’acheter ce que tu vends. 

Par exemple, si tu es coach en reconversion, avant de vendre ton accompagnement, ton interlocuteur doit prendre conscience qu’il n’est pas heureux dans son travail. 

Puis il doit découvrir qu’il existe des solutions, notamment le coaching en reconversion. 

Et la dernière étape, c’est qu’il se rende compte que ton accompagnement est le plus adapté pour lui.

parcours d’achat site internet

Et à chaque étape de ce parcours correspond un type de contenu différent. Et un objectif différent.

En fonction de ce que tu vends et du public auquel tu t’adresses, tu devras créer plusieurs types de contenus.

Pour certains sujets, la phase de découverte est évidente : si tu vends des baskets, pas besoin de rédiger un article sur l’importance de porter des chaussures. 

Mais si tes baskets préviennent le mal de dos, là, c’est différent. Il faudra d’abord éduquer les gens sur le fait que de mauvaises chaussures peuvent causer des douleurs chroniques au dos.

Quels contenus pour chaque étape du parcours d’achat ?

Plus ton lecteur est proche de l’étape 1, moins il est prêt à acheter.

C’est logique, il doit faire tout le cheminement depuis “oh, j’ai un problème” jusqu’à “ça, c’est la solution magique”.

Et c’est un peu le piège du SEO : les mots-clés de l’étape de découverte sont grand public, populaires. 

Alors ils apportent beaucoup de trafic, mais très peu de conversions. C’est vraiment informatif et assez éloigné de l’acte d’achat. 

Tu dois avoir des articles de ce type, mais pas que !

1. La découverte

Pour des personnes en phase de découverte, il faudra créer des articles répondant au besoin de ton audience. Ils tournent autour de comment, pourquoi, résoudre, améliorer, solutions…

Ces contenus vont soulever une interrogation, sans répondre au problème de manière précise.

Dans notre exemple de coaching en reconversion, ça pourrait être “comment être plus épanoui au travail ?”, “Peut-on se reconvertir à 50 ans ?”, “est-ce normal d’être stressé au travail ?”…

2. La considération

À ce stade, ton prospect recherche des solutions pour résoudre son problème ou bien des informations sur différentes options qui pourraient résoudre le besoin qu’il a identifié. 

Il ne sait pas encore vraiment ce dont il a besoin. Il faut donc le guider avec des outils, des astuces, des idées, des techniques, des conseils…

Ça pourrait être un article pour évaluer si on est prêt à se reconvertir. Ou les différents types d’accompagnement qui existent pour quelqu’un qui souhaite changer de voie.

3. La décision

Maintenant, ton prospect sait ce qu’il vaut. Il ne lui reste plus qu’à choisir l’offre exacte. Il n’est plus qu’à une décision de sortir la carte bleue. 

Pour capter ce type de lecteur, il faudra écrire des articles présentant les avantages de ton offre, des comparatifs, des avis clients…

Pour ton coaching, c’est une étude de cas client ou une page de vente présentant tous les points forts de ton accompagnement.

Les contenus qui vont te rapporter le plus de CA, ce sont ceux qui se positionnent en fin de parcours d’achat : les comparatifs, les témoignages clients, les tests produits…

Mais pour guider ton visiteur jusqu’à ces pages jackpot, tu dois lui proposer du contenu qui correspond à chacun des étapes de son parcours. 

Et tu dois le guider pour qu’il passe naturellement d’une étape à l’autre sur ton site. Ça, c’est grâce au maillage interne.

Voilà pourquoi, si tu regardes seulement tes courbes de trafic pour savoir si ton SEO est efficace, tu fais fausse route : ton objectif n’est pas le trafic mais la conversion.

Et trafic n’est pas toujours synonyme de conversion. Ça dépend à quelle étape du parcours client il arrive !

J’espère que tu y vois plus clair, et si ça n’est pas le cas, écris-moi !

Quelques articles intéressants en attendant la prochaine édition de la newsletter

– Google est actuellement en plein procès aux USA et donne plein d’infos croustillantes pour sa défense. Search Engine Land fait un tour d’horizon. Niveau 🔥🔥. En anglais

– Si tu veux approfondir un peu le concept de parcours d’achat et découvrir le TOFU, MOFU, BOFU. Niveau 🔥

– Bruce Clay parle du nombre de mots minimum pour plaire à Google. Niveau 🔥🔥. En anglais