Évalue ta concurrence SEO

Ce que tu lis ici est un extrait d’une édition passée de ma newsletter. C’est donc normal qu’elle ne soit pas construite tout à fait comme un article de blog classique !

Mais comme je donne plein d’astuces utiles, autant te les partager, non ?

Si tu veux, tu peux t’inscrire juste ici pour ne pas rater les éditions futures.👇

Dernier mail de la série sur les mots-clés ! La stratégie touche à sa fin : bientôt, tu vas pouvoir te déchaîner sur ton clavier et rédiger tous les articles dont tu as rêvé.

Comment ça, il n’y a que moi qui rêve de trucs comme ça ? 😱

Si tu as suivi toutes les étapes jusqu’ici, tu devrais avoir une bien jolie liste de mots-clés groupés par intention de recherche. On va affiner encore ce tri en identifiant les expressions qui sont à la fois les plus pertinentes pour toi et atteignables en termes de concurrence.

Non, je n’aime pas spécialement la torture : tout ce que tu as fait jusqu’à maintenant va te servir. Mais plus tard ! Cette étape sert à définir les premiers articles que tu dois publier. Quand ton site aura un peu plus de bouteille, tu pourras passer à des mots-clés plus difficiles.

Alors, prêt pour la sélection ?

Le volume du mot-clé

Et pour savoir si beaucoup de sites s’intéressent à cette expression, tu peux utiliser la commande « allintitle: » suivie de ton mot-clé dans la barre de recherche de Google.

Exemple : allintitle:gateau vegan au chocolat

recherche allintitle:gateau vegan au chocolat

Cette commande indique toutes les pages qui ont précisément mis ces mots dans leur titre, et donc, qui ont visé l’expression avec leur contenu.

Pour te donner un ordre de grandeur :

  • Moins de 1 000 : niveau de concurrence très faible
  • Entre 1 000 et 5 000 : niveau de concurrence faible
  • Entre 5 000 et 10 000 : niveau de concurrence moyen
  • Entre 10 000 et 30 000 : niveau de concurrence élevé
  • + de 30 000 : niveau de concurrence très élevé

C’est à mettre en perspective avec ton marché, tes concurrents, etc., mais c’est déjà un bon indice.

La qualité des concurrents

Un résultat peut avoir beaucoup de résultats, mais tout pourris. C’est pas très souvent, mais ça arrive ! Et là, c’est top pour toi ! Ça veut dire que ça sera « relativement facile » de passer devant.

Pour ça, tu dois analyser la SERP (la page de résultats).

Observe le nombre d’éléments qui ne sont pas des liens bêtes et méchants.

allintitle chameau
allintitle dromadaire

Tout ce que j’ai encadré en rose, c’est des infos que Google a jugé pertinent de mettre en avant.

Et une bonne partie vient d’indications envoyées par les sites eux-mêmes. Ils ont donc fait la démarche de bien référencer leur contenu, ils savent ce qu’ils font !

Ça te donne aussi une idée de ce que tu devras ajouter toi aussi à ton article pour te positionner.

Avec ça, tu as de bons indices sur tes concurrents, mais ça ne suffit pas.

Le SEO, c’est 3 piliers : la technique, le contenu et la notoriété.

Ça veut dire que faire le meilleur article, ça n’est pas toujours suffisant !

Observe encore une fois les résultats.

Si les premiers sites sont des marques ultra-connues ou des gros sites, ça sera plus compliqué. Ils ont probablement une bonne stratégie et de nombreux liens qui pointent vers leur page.

Par contre, si les premiers sont des petits blogs, c’est plus simple (en théorie).

Plus la différence avec ton propre site est grande, plus ça sera difficile.

🗞️ Quelques articles SEO intéressants